Formation continue & VAE

PROFESSIONNEL(LE)S DE LA PETITE ENFANCE : Les grandes étapes de la VAE

 
157709890610449.jpg

Dans un mois, c’est la rentrée. Les petits que vous avez l’habitude de garder reviennent de vacances, des souvenirs plein la tête et du sable plein les chaussures. Leurs parents reprennent le chemin du bureau. Vous vous apprêtez donc à repartir pour une année dans le domaine de la garde d’enfants. Mais peu à peu, vous avez le sentiment de stagner. Vous commencez à ressentir le besoin d’aller plus loin dans votre carrière, de faire reconnaître vos années d’expérience.

La VAE, ou Validation des Acquis de l’Expérience, est faite pour vous.
Que vous ayez été bénévole ou bien salarié(e), et si vous pouvez justifier d’au moins une année pleine de travail effectué dans le même secteur, vous devenez alors systématiquement éligible à la Validation des Acquis de l’Expérience. Si, lors de l’étude du livret 1 (voir plus bas), vous apprenez que vous ne pouvez pas justifier d’une année pleine de travail sur des postes similaires, il est bon de savoir que vous pouvez obtenir le complément en demandant à effectuer des stages non rémunérés dans les organismes de votre choix (associations, crèches…). Cela vous permettra également d’obtenir une formation complémentaire sur les compétences qui peuvent être amenées à vous manquer.

Les premières démarches et le livret 1

Vous savez désormais que votre expérience correspond à une certification, par exemple un CAP ou bien un diplôme d’état. Cette validation de vos acquis vous permettra ainsi d’obtenir un diplôme, grâce auquel vous pourrez ensuite accéder à des formations complémentaires pour vous spécialiser dans votre cœur de métier. De ce fait, des perspectives d’évolution au sein de votre carrière s’offriront à vous grâce à la reconnaissance des compétences que vous avez pu développer et élargir au fil du temps.

Une fois que vous avez ciblé le diplôme qui vous correspond, et s’il est accessible via la VAE, vous pouvez désormais vous rapprocher d’un centre de certification (établissements scolaires, établissements d’éducation supérieure, ministères…). Ce dernier vous transmettra alors un dossier de recevabilité, le livret 1, qu’il vous faudra remplir. Ensuite seulement, votre demande sera étudiée. Si vous remplissez les conditions demandées, votre livret sera validé et vous serez amené(e) à préparer le livret 2. Si ça n’est pas le cas, vous serez alors amené(e) à redéfinir votre objectif. Sachez que tout n’est pas perdu puisque la VAE concerne pas moins de 10.000 diplômes et certifications !

Le livret 2 – Mode d’emploi

Ce dossier sera plus conséquent à préparer puisqu’il vous faudra énumérer l’ensemble de vos activités et expériences afin de certifier les compétences que vous avez acquises. Vous devrez alors indiquer l’ensemble des établissements qui vous ont accueilli(e) dans le cadre d’un contrat de travail ou bien relater que vous étiez assistant(e) maternel(le) à votre compte.

Chaque poste occupé dans le secteur lié à la VAE devra être complété des informations suivantes :

  • Nom de l’entreprise
  • Coordonnées de l’entreprise
  • Nombre de salariés
  • Pole ou service où vous exerciez votre activité
  • Poste occupé
  • Actions que vous meniez chaque jour
  • La description d’une journée type et son organisation
  • Contraintes liées à ce poste
  • Qualifications requises et connaissances nécessaires pour accomplir cette activité

Comme pour le livret 1, dont il faudra joindre une copie pour attester de votre recevabilité, vous devrez, en plus de la présentation de vos postes occupés, remplir les pièces fournies avec le livret 2, compléter l’accusé réception, numéroter vos documents, joindre une enveloppe timbrée et adressée à vous-même.

Vous avez le droit de vous faire aider !

Si ce travail considérable de synthèse et de rédaction vous angoisse, vous pouvez parfaitement contacter des organismes agréés pour vous accompagner dans l’élaboration de vos livrets. En effet, la VAE est un parcours de longue haleine, pouvant aller de quelques mois à une année entière. Le livret 2 doit être rempli avec une extrême précision sans omettre le moindre détail. Cette tâche ne doit pas être négligée. Il devra être soigné, lisible, bien présenté et contenir un vocabulaire professionnel. Le mieux pour cela étant d’établir un plan de rédaction avant de vous mettre à l’œuvre.

Votre objectif est de faire comprendre au jury que votre expérience est réelle et concrète, n’hésitez pas à ponctuer votre livret 2 d’exemples factuels. Il est vivement recommandé de faire appel à un accompagnateur pour être certain(e) d’envoyer un travail de qualité, complet et agréable à lire.

Enfin, vous faire aider évitera fortement que votre dossier ne contienne des redondances ou bien même des expériences rédigées de façon copiées/collées.
N’hésitez pas à prendre votre temps pour la rédaction de ce livret, vous disposerez en effet de cinq ans pour obtenir votre diplôme.

Le jury

En fin de parcours, vous passerez devant un jury composé de représentants de l’organisme auprès duquel vous avez sollicité votre VAE et de professionnels du secteur dans lequel vous exercez. Ce dernier aura énormément de questions à vous poser pour s’assurer de la bonne maîtrise de votre sujet, aussi assurez-vous de travailler en profondeur ce second livret afin d’en maîtriser chaque partie.

Vous pourrez être amené(e) à effectuer des mises en situation. Aussi, afin de mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez préalablement en organiser avec vos accompagnateurs ou des proches disposant déjà de cette formation professionnelle.

A la fin de cet entretien, le jury peut vous accorder votre diplôme (tout ou partie) ou encore refuser votre admission afin de vous orienter vers une formation plus complète.

 

Laisser un commentaire